Christine Henry – Artiste

Doudou « Le Caméléon Peintre »

Il y a bien longtemps, la terre était peuplée d’animaux et de plantes, chacun étant dénué de couleur. Mais tout le monde trouvait cela normal puisqu’elles n’existaient pas.

Un jour, un caméléon s’endormit au soleil sur un rocher après un copieux repas. Il y dormit pendant longtemps. Lorsqu’il se réveilla, il s’en alla boire à la rivière. Dans le reflet de l’eau, il aperç ut alors son corps irisé.

– Tiens, se dit-il, ne serait-ce pas le soleil qui m’a ainsi décoré pendant ma sieste ? Bondissant de joie, il alla voir ses amis les oiseaux qui l’admirèrent. Le caméléon, qui avait bon cœur, décida de peindre ses amis. Il prit la branche d’un arbre et se servit de ses feuilles comme pinceau. Chaque fois qu’il effleurait son corps, la feuille prenait la couleur de sa peau et ainsi il put colorer les autres animaux. Certains avaient des goûts simples, comme la coccinelle qui choisit un rouge orange mais qui avec une certaine coquetterie, demanda quelques petits points noirs ! Les papillons et les poissons ne purent se décider à choisir une couleur.

– Puisqu’il en est ainsi, je n’en ferais qu’à ma tête ! s’écria le caméléon.

C’est ainsi qu’il en existe de toutes les couleurs. Certains animaux lui donnèrent plus de travail, comme la girafe avec sa grande taille ou l’éléphant avec tous les plis de sa peau. Il y avait aussi le zèbre qui désirait une robe exceptionnelle qu’aucun autre animal n’imiterait. Le caméléon dut faire un grand effort d’imagination pour le tracé des raies noires. Il fit le tour de la terre et dès qu’il croisait un nouvel animal, il s’empressait de le peindre.

A chaque fois il utilisait une plante comme pinceau et ainsi il donna aussi les couleurs aux végétaux. Une fois que toute la population animale et végétale de la terre fut colorée, le caméléon se rendit compte qu’il avait utilisé toutes ses couleurs : il était redevenu blanc ! Il pleura toute la nuit sous le regard attristé de la lune. Au petit matin, la lune alla voir le soleil. Elle lui raconta la mésaventure du caméléon, victime de sa générosité. Le soleil alla voir le pauvre animal. De chacun de ses rayons, il lui caressa le dos faisant naître à chaque fois une couleur différente.

C’est ainsi que le caméléon retrouva toute la richesse de ses couleurs et qu’il est le seul animal à pouvoir en changer dès qu’il le désire.

© 2022 Christine Henry – Artiste